La force du réseau

Les électrons de Valence : le Fablab mobile vient à votre rencontre en Drôme-Ardèche !

07 09 2021

Nous sommes partis à la rencontre de Rémy Soubirane, porteur du projet Les électrons de Valence. Originaire de la Drôme, Rémy a fait ses études d’ingénieur entre Lyon, Bordeaux et Grenoble avec des spécialisations différentes mais ce qui lui tient le plus à cœur, c’est le domaine électronique. Il a le projet des Électrons de Valence depuis longtemps en tête mais c’est pendant son stage de fin d’études lors du premier confinement en 2020, qu’il commence à se poser des questions…

« Ça fait très longtemps que l’entrepreneuriat m’intéresse. Le premier confinement a tout chamboulé : j’ai commencé à me poser des questions sur ce que j’allais faire et je me suis dit que peut-être c’était le moment de tenter des choses. Il y a beaucoup de choses qui vont changer donc pourquoi pas être acteur de tous ces changements et bouleversements ! »

Et c’est là que l’aventure entrepreneuriale commence. Il prolonge ses études avec un Mastère en management de projets innovants et entrepreneuriat et en parallèle se lance dans le projet Les électrons de Valence avec son coéquipier Maxime !

Le constat

A l’origine, le projet vient d’un constat que Rémy a pu faire lui-même au collège. Depuis petit, il s’intéresse à l’électronique et l’informatique, et naturellement cette passion l’amène à concevoir et fabriquer des objets. Malheureusement, par un manque de connaissances pratiques et d’un espace formateur, plein de bonnes idées n’ont pu voir le jour !

enfant

Plus tard, il découvre l’univers des Fablab. Le Fablab est un espace où on peut partager et échanger ses connaissances et ses savoir-faire sur un logiciel ou une machine, par exemple. Bref, on peut y réparer, détourner, fabriquer, monter ou démonter à peu près n'importe quoi ! Mais Rémy se rend compte que sur son territoire, à Valence, il n’y a pas de tels espaces accessibles aux jeunes collégiens, lycéens ou étudiants.

« Nous avons constaté qu’il existe beaucoup d’endroits pour que les jeunes puissent progresser en groupe, en musique, sport ou d’autres activités. Donc pourquoi ne pas créer quelque chose d’identique dans le domaine électronique ? C’est comme ça que l’idée d’un Fablab qui propose chaque année plusieurs niveaux de formation et de projets intéressants et ludiques est née ! »

Un lieu de formation, réflexion et partage pour les jeunes

La mission des Électrons de Valence est de proposer un Fablab mobile avec des activités récurrentes tout au long de l’année scolaire mais aussi pendant l’été pour les plus passionnés. De cette manière les enfants pourront avancer ensemble, être guidés et avoir accès à du matériel, sur des sujets qu’ils pratiquaient avant tout seuls dans leur coin : électroniques, informatiques, mécaniques et audiovisuels.

Le projet a donc plusieurs objectifs. Il vise à créer du lien entre les enfants, limiter la fracture numérique en donnant accès à des outils et machines mais aussi à des connaissances ainsi que faire découvrir plusieurs métiers des sciences numériques aux jeunes !

Et pourquoi un projet mobile et itinérant ? « Pour aller directement à la rencontre des jeunes qui sont limités et ne peuvent pas se déplacer parce que sur leur territoire il n’y a pas forcément d’accès à ce genre d’activité. On est conscients qu’on ne peut pas aller partout mais en se rapprochant de plusieurs MJC et centres de loisirs, nous voudrions résoudre le problème pour le maximum de personnes possible ! »

Enfants EV

Les ambitions du projet

Pour l’instant la cible du projet reste les 8-17 ans mais les porteurs du projet aimeraient démocratiser l’usage du Fablab aussi auprès d’un public adulte sur le long terme. L’équipe étudie la possibilité de lancer des formations professionnelles à destination des personnes intéressées par l’environnement numérique, en reconversion professionnelle ou n’ayant pas accès à la technologie.

Rémy et Maxime sont aussi en discussion avec le Département de la Drôme pour pouvoir intervenir directement dans les collèges et proposer leurs activités en classe directement avec les profs. Un autre projet qui fait partie du programme du Fablab est de co-créer des activités et animations « de découverte » sur des thématiques précises en partenariat avec les centres de loisirs locaux.

Suivez l'actualité du projet sur leurs pages Facebook et Instagram

 

 

logo

Les dernières actualités

Ces 3 entrepreneur·e·s de moins de 30 ans : Partie 2

Rémy Soubirane, porteur du projet Les électrons de Valence Ils et elles ont moins de 30 ans et ont tous et toutes intégré Alter’Incub l’année dernière. Nous sommes heureux de vous présenter 3 portraits de jeunes entrepreneur·e·s qui ont osé se lancer...
Lire plus...

Ces 3 entrepreneur·e·s de moins de 30 ans : Partie 1

Lucile Martin, porteuse du projet La MAGMA Ils et elles ont moins de 30 ans et ont tous et toutes intégré Alter’Incub l’année dernière. Nous sommes heureux de vous présenter 3 portraits de jeunes entrepreneur·e·s qui ont osé se lancer dans l’aventure...
Lire plus...
prev
next